Pour un syndicalisme réformiste

Sans titreMême s’il est opposé à la « loi travail », Force ouvrière
défend le réformisme et plaide pour que le syndicalisme
soit un maillon du progrès social.

D’autres syndicats sont réformateurs et préfèrent jouer un rôle sociétal

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.